Yamaha R1 spéciale 60e anniversaire


Série de vélos pour le personnel - KNOX ARMOUR

Yamaha R1 spéciale 60e anniversaire
5 choses que j'aime, 2 choses que je n'aime pas !

ÉCRIT PAR OLLY MILTON

PUBLIÉ : 28 septembre, 2021

C'est au début du mois de janvier 2020 que je me suis rendu chez mon concessionnaire de motos local. Nous étions loin de nous douter de l'année désastreuse qui nous attendait tous.

Comme tous les motards qui font du lèche-vitrine, la visite d'un bon concessionnaire est une excellente occasion de se mettre à la recherche de la nouvelle moto dont, au fond, vous savez que vous n'avez pas vraiment besoin.

Having owned my gen 2 BMW S1000rr for a little over 2 years I was in the market for something different (this seems to be a going trend after 2 years of ownership of any bike I have owned). During my visit to the dealership, I came across a 2016 Yamaha R1 in [the best 😉] Kenny Roberts 60th Couleurs de la livrée de course Yamaha anniversaire. J'ai été séduit dès le premier regard. J'ai immédiatement calculé dans ma tête ce que je pouvais m'offrir, ce que je pouvais vendre la BMW et combien cette moto allait me coûter à l'usage ! Le responsable des ventes a accepté de préparer la moto pour un tour de démonstration, et après un tour doux-amer (dont je parlerai plus tard), j'ai su que cette moto était faite pour moi.

Après avoir passé une semaine à examiner les raisons pour lesquelles il fallait ou ne fallait pas acheter le vélo, j'en suis venu à la conclusion que les raisons POUR l'achat l'emportaient de loin sur les raisons CONTRE et j'ai versé un acompte sur le vélo.

Ma BMW avait été à toute épreuve pendant les deux années précédentes, mais il était temps de passer à une moto plus récente et plus raffinée. Ayant presque atteint les deux ans de possession de la R1, j'ai pensé vous présenter les cinq meilleurs aspects que j'aime sur cette moto. J'évoquerai aussi quelques inconvénients que j'ai trouvés...

1. L'esthétique - Depuis que la nouvelle forme de la R1 est sortie en 2015, j'ai adoré son design ; cette moto a été entièrement repensée et, depuis, peu de choses ont été modifiées, à l'exception de quelques ajustements au niveau du design et du moteur.

Le design de la R1 moderne est très orienté vers la piste (comme beaucoup de motos sportives récentes) et l'époque des gros phares et feux arrière est révolue. La R1 est équipée de feux à LED intégrés à l'avant et à l'arrière, et de DLR à la Iron Man qui donnent à la moto un air furieux à l'avant, ce que j'adore. La moto elle-même est très compacte, ce qui se prête à sa carrosserie aérodynamique.

L'unité arrière est unique, avec deux conduits d'air de part et d'autre du feu, ce qui lui confère un look très racé. Bien sûr, ce que je préfère sur cette moto, c'est sa livrée. La Yamaha Racing 60 de Kenny Robertsth Les couleurs Anniversary sont tout simplement époustouflantes et intemporelles ! Yamaha a vraiment réussi cette combinaison de couleurs en rendant hommage à un champion du monde extraordinaire. Pour parfaire le design, ma R1 est équipée d'un superbe jeu de jantes en magnésium Gold/Bronze.

2. Le son - L'un des principaux facteurs qui ont motivé mon achat était le son du légendaire moteur crossplane de Yamaha. La moto était équipée d'un système d'échappement Akrapovic en titane de ¾ lorsque je l'ai achetée, ce qui lui donnait un son similaire à celui d'une moto de MotoGP, il n'y a rien de comparable. Le boom de l'induction d'air couplé au big bang de l'ordre d'allumage est euphorique et vous laisse avec un énorme sourire à chaque fois que vous l'entendez. Heureusement, le convertisseur catalytique était également fourni au moment de l'achat, et je le remonte lorsque j'emmène la moto sur circuit pour me conformer aux réglementations en matière de bruit.

3. Raffinement - La R1 existe depuis la fin des années 90 et a bénéficié d'au moins huit mises à jour majeures depuis lors, ce qui a permis à Yamaha d'améliorer et d'affiner considérablement la moto. Le pedigree mondial de Yamaha en matière de course automobile signifie qu'ils disposent d'une richesse en matière de recherche et de développement qui est transférée sur leurs motos de route.

L'ensemble électronique de la R1 est pratiquement le meilleur de sa catégorie, l'IMU 6 axes ne détecte pas seulement la différence de vitesse entre les roues avant et arrière, mais il peut aussi surveiller la façon dont la moto s'incline, se cabre et accélère. Vous pouvez vous appuyer sur l'électronique prête pour la course sans vraiment vous rendre compte qu'elle fonctionne, ce qui est particulièrement impressionnant sur la piste. Ma fonction préférée est le système de contrôle de la glisse (utilisé sur la moto MotoGP de Yamahas), le SCS vous permet essentiellement de maintenir une dérive de la roue arrière en sortie de virage avec précision et contrôle. À condition d'être assez courageux !

4. Fierté d'être propriétaire - C'est une chose simple et je suis sûr que vous serez tous d'accord pour dire que c'est le cas de la plupart des motards. La fierté d'être propriétaire est énorme avec cette moto, chaque fois que j'ouvre le garage, je me sens fier ! Quand une moto vous rend heureux de la posséder, vous savez que vous avez pris la bonne décision...

5. Fourniture d'énergie - Je n'ai jamais roulé sur une moto avec une puissance aussi sauvage. C'est ma 4th La R1 est une moto sportive de 1000 cm3 et rien n'est comparable à la façon dont elle produit sa puissance. Le moteur a subi toute une série de modifications par rapport à la R1 big bang précédente. Le moteur à manivelle à course plus courte et à compression plus élevée est plus petit et comporte des composants internes plus légers, développant une puissance impressionnante de 197 ch.

La courbe de couple de la R1 est ridicule, quel que soit le rapport engagé, elle tire et continue de tirer jusqu'à plus de 12 000 tr/min. La puissance est délivrée sur toute la plage de régime, ce qui est différent d'un 4 cylindres en ligne conventionnel qui peut donner l'impression d'avoir des pointes de puissance en haut du régime. Si vous avez l'occasion de piloter une nouvelle R1 ou une Mt10, je vous le recommande vivement !

Nous savons tous que chaque moto a ses défauts et la R1 n'est pas différente.

J'ai mentionné plus tôt que j'avais fait une démonstration douce-amère de ce vélo, malheureusement la batterie a décidé de s'éteindre à la moitié de mon trajet. Les batteries légères sont très petites et la puissance qu'elles fournissent à la moto n'est tout simplement pas suffisante. En fait, même si vous mettez le contact et que vous jouez avec les modes de puissance sur le tableau de bord numérique pendant quelques minutes, la batterie se vide.

Une solution simple consiste à acheter une batterie au lithium de plus grande capacité et à laisser la moto branchée sur un chargeur optimiseur approprié. Yamaha a remédié à ce problème à partir de 2016 en fournissant une batterie li-ion en standard, mais ma batterie devait être en fin de vie malheureusement. C'est un problème mineur, mais s'il n'est pas résolu, il peut être pénible, et le démarrage en trombe de la R1 n'est pas la chose la plus facile que j'aie jamais faite !

Le seul autre problème que j'ai rencontré est la configuration du freinage. C'était évident dès la première sortie de démonstration, mais pour dire les choses simplement, la configuration standard est à la traîne par rapport à la concurrence. La durite, le maître-cylindre et l'étrier manquent de mordant, de sensation et de puissance. Ayant roulé jusqu'à la concession sur ma BMW S1000rr équipée de matériel Brembo, la transition d'une moto à l'autre a failli me faire renoncer à l'achat de la moto.

En lisant sur Internet, j'ai découvert que d'autres propriétaires avaient installé des conduites tressées et des plaquettes de meilleure qualité, mais je voulais des performances à la hauteur de la BMW, et c'est là qu'HEL performance est venu sauver la situation. J'ai opté pour une révision complète du système de freinage, en changeant les durites, les maîtres-cylindres et les étriers à l'avant et à l'arrière. Cela a transformé les performances du système de freinage de la R1.

Un autre problème lié au système de freinage s'est manifesté sur la piste : l'ABS. Après avoir poussé à Oulton et Donington cette année, j'ai trouvé que l'ABS était intrusif et que je pompais dans les leviers - heureusement, nous avons trouvé une astuce pour désactiver le système. Après avoir roulé sans ABS, j'ai trouvé le système de freinage beaucoup plus puissant, et j'envisagerais donc de l'enlever complètement s'il s'agissait d'une moto destinée uniquement à la piste.

Voilà donc ce que j'aime le plus dans ma R1. J'espère que vous avez trouvé cela instructif ! Si vous avez des questions, laissez un commentaire et nous vous répondrons dans les plus brefs délais !

Ma Yamaha R1 est sans aucun doute la meilleure moto que j'aie jamais possédée, et je pense la garder encore un bon moment - je l'adore. J'aime les sensations qu'elle me procure lorsque je l'utilise. Je dois cependant admettre que la Panigale V4 a toujours été la moto de mes rêves. Quand j'aurai les moyens d'en acheter une, est-ce que je changerai ? Il faudra attendre pour le savoir.

Galerie du 60ème anniversaire de la Yamaha R1

Produits Knox que je porte sur ma R1

Écrit par Olly Milton

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Postes connexes

préchargeur