Revue du Dunlop Sportsmart TT


UNE REVUE DE KNOX

Revue du Dunlop Sportsmart TT
L'avis de Knox

ÉCRIT PAR AARON TRAVELL

PUBLIÉ : 08 juillet 2021

Ces derniers mois, j'ai mis les Dunlop Sportsmart TT à l'épreuve et voici le compte-rendu de KNOX.

Les derniers mois sur la Suzuki GSXR 750 ont été incroyables, j'ai parcouru environ 1000 miles sur route dans toutes les conditions, j'ai roulé à toute vitesse sur les aérodromes, y compris quelques dérapages et figures ridicules pour la caméra, et j'ai fait 3 journées sur piste. La première a eu lieu au célèbre circuit international de Donington Park, et la semaine dernière, nous en avons fait deux autres, l'une sur le circuit le plus rapide du Royaume-Uni, Snetterton, et une autre à Donington Park. Je considère que les pneus ont été correctement mis à l'épreuve et qu'ils sont maintenant assez grillés et doivent être remplacés.

Avant de passer à l'examen complet, je voudrais juste dire que les pneus Dunlop Hypersport modernes de la gamme Sportsmart sont incroyables, qu'il s'agisse de la version MK3 ou de la version TT. Je n'ai jamais roulé sur circuit qu'avec des pneus Dunlop Sportsmart et ils m'ont donné la confiance nécessaire pour passer du groupe Novice lors de ma première journée sur circuit l'été dernier au groupe Avancé. Je pense qu'il s'agit d'une bonne progression, rendue possible par la confiance que j'ai dans ma machine et dans les gommes qui me relient au bitume. J'ai développé une grande confiance dans ces pneus et cela permet le type de confiance dont vous avez besoin pour vous améliorer en tant que pilote sur la piste.

Un autre point rapide qui se rapporte directement à l'article, ma moto est maintenant équipée d'une suspension Ktech et a été magnifiquement réglée par TW suspension tech. La configuration de la moto est parfaitement équilibrée pour mon poids et j'essaie de rouler avec des techniques de moto de piste correctes et sûres, ce qui signifie des virages sans accélérateur, très peu de freinage en sentier et des coups d'accélérateur doux et progressifs lorsque je suis à des angles d'inclinaison plus élevés. De plus, j'utilise des pneus dont la pression est conforme aux recommandations officielles de Dunlop et, pour mémoire, je n'utilise pas de chauffe-pneus.

Le Sportsmart TT est donc le pneu routier le plus adapté à la piste dans la gamme Dunlop, TT signifiant technologie de piste et introduisant la collection de pneus GP racer qui sont plus orientés vers la piste ou la course. La grande nouveauté de la technologie piste (TT) est la fonction Ntec, et c'est l'une des grandes différences entre le MK3 et le TT ; la possibilité de baisser la pression du pneu arrière comme vous le feriez avec un pneu de course. Cela signifie que je baisse la pression du pneu arrière à environ 25psi à froid - je mettrai en lien la recommandation actuelle du site web de Dunlops. Comme la structure du pneu a été conçue pour fonctionner à des pressions plus basses, cela signifie que vous avez environ 25% de surface de contact en plus à l'arrière par rapport à la MK3 par exemple et vous permet d'appuyer sur l'accélérateur plus tôt et plus fort avec plus d'adhérence.

Comment cela se passe-t-il ? Eh bien, tout d'abord, c'est le cas ! Les deux derniers jours, j'ai vraiment accéléré le rythme et les pneus sont parfaits, l'adhérence est incroyable. Aller plus vite sur la piste signifie des vitesses d'entrée en virage plus élevées et à chaque fois que j'entre plus vite, les pneus s'accrochent et l'angle d'inclinaison est excellent et il y a une grande réserve d'adhérence disponible. Il y a une photo ici où je n'ai plus de garde au sol sur la moto et je prends ce même virage toute la journée comme ça, avec une position du corps un peu plus agressive, je pourrais probablement avoir le coude en bas, tellement le niveau d'adhérence de ces pneus est élevé.

Comme sur la MK3, les sensations à l'avant sont incroyables, les virages sont rapides et la moto est très stable. Dans le groupe avancé, la grande majorité des pilotes sont sur des motos dédiées à la piste ou à la course, utilisent des pneus de course et des réchauffeurs, et ils sont pratiquement à fond dès la sortie des stands, alors que vous êtes censé y aller doucement pendant un tour ou deux pour les laisser s'échauffer, j'ai dû me mettre en route assez rapidement dès la sortie des stands. Ce que je peux dire, c'est que je n'ai pas eu de problèmes en faisant cela, je pense que j'avais un genou à terre après le troisième virage en sortant de la pitlane, donc oui, elles semblent chauffer très rapidement, même si dans un monde idéal, je préférerais faire un tour complet avant de faire ce genre de choses.

En ce qui concerne les sorties de virage, je suis sur une 750 et je ne peux donc pas me prononcer sur ce qu'elles seraient sur une superbike moderne de 1000 cm3 développant 200 ch, mais elles m'ont permis d'appuyer sur l'accélérateur plus tôt et plus fort que je ne l'aurais cru possible. J'ai dû me tortiller une fois pour sortir de la boucle de Melbourne à Donington Park en première vitesse, où j'ai appuyé très fort et très tôt sur l'accélérateur, mais le tortillage était progressif et inspirait confiance.

Je ne pense pas que les pilotes auront des problèmes en entrée et en milieu de virage sur n'importe quelle moto avec ces pneus, mais je pense que l'étape suivante dans les pneus de course est la capacité et la confiance d'appuyer très fort sur l'accélérateur à partir du milieu du virage sur des motos plus puissantes, et c'est certainement là que beaucoup de coureurs sur de plus grosses machines m'ont devancé sur la piste - très tôt et très fort en sortie de virage. Cela dit, je ne suis jamais sorti d'une séance en me disant "si seulement j'avais des pneus plus accrocheurs" !

Je pense que je fonctionne toujours bien dans les limites du Sportsmart TT et je n'hésiterais pas à utiliser un autre jeu - de plus, quand il pleut et que tout le monde rentre, vous continuez à rouler et vous avez maintenant la piste pour vous tout seul parce que c'est un pneu de route !

Dunlop Sportsmart TT

Nous avons beaucoup parlé de la piste et c'est une bonne chose car c'est l'application la plus extrême, mais qu'en est-il de la route ?

J'étais un peu inquiet à l'idée de les acheter, car je savais qu'ils n'étaient pas aussi bons que les MK3 sur le mouillé et j'avais développé une réelle confiance dans les MK3 sur le mouillé, du genre à faire des stops sur le mouillé. En fait, ils ont été formidables et ont supporté tout ce que j'ai pu leur demander, des virages rapides aux trajets sous la pluie et tout ce qu'il y a entre les deux - je dirais certainement qu'ils ne sont pas aussi bons que les MK3 sur le mouillé car j'ai eu quelques dérapages que je n'aurais pas eus avec les MK3, mais ils sont pour la plupart aussi bons que tout ce que j'ai testé et tout ce qui concerne le facteur de confiance sur la piste se retrouve sur la route, donc un grand bravo !

Pour finir, quand je pense à tout ce que j'ai fait avec eux, de l'aérodrome aux kilomètres sur route, en passant par trois journées complètes sur circuit où, lors de la dernière, je roule parmi des coureurs, je suis époustouflé et je n'ai aucun problème à les recommander à qui que ce soit !

J'espère que cela vous a plu et que cela vous a été utile ! N'hésitez pas à découvrir la gamme Knox et à nous dire ce que vous en pensez dans les commentaires !

Ce que nous avons porté pendant la randonnée

Écrit par Aaron Travell

Poster un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Postes connexes

préchargeur